L’équipe de chirurgie éveillée

La chirurgie dite en « conditions éveillées » est à ce jour la technique la plus fiable pour assister le chirurgien dans la localisation de limites fonctionnelles personnalisées. Une intervention en « conditions éveillées » se déroule en trois étapes :

  • abord de la lésion. Le patient est sous hypno-sédation.
  • détermination des limites fonctionnelles de la résection. C’est la phase pendant laquelle le patient est éveillé et réalise des tests en continu, sous le contrôle d’une orthophoniste. On peut ainsi contrôler en permanence les fonctions motrices, langagières, visuelles, spatiales, calculatoires…. Le chirurgien dispose d’une sonde électrique, qui permet de perturber transitoirement la zone stimulée : si le patient ne parvient plus à effectuer la tâche lors de la stimulation, la zone doit être préservée (voir vidéo http://www.college-de-france.fr/site/nicholas-ayache/seminar-2014-05-27-17h30.htm). Les limites sont ainsi identifiées, aussi bien en surface qu’en profondeur.
  • fermeture de l’abord. Le patient est à nouveau sous sédation.

Compte tenu que l’exérèse va au plus près des zones fonctionnelles, il n’est pas rare que les patients présentent des troubles cognitifs dans la période postopératoire immédiate. Un bilan orthophonique précoce permet alors de les identifier, et d’orienter les séances de rééducation, d’abord dans le service de rééducation du Pr Yelnik à l’hôpital Fernand-Widal, puis en externe, avec une orthophoniste de ville. La récupération est le plus souvent complète, après une période variable d’environ 4 mois (entre 1 mois et 1 an). Au total, dans la série de Lariboisière, 80 %  des patients ont pu reprendre leur activité professionnelle après une chirurgie éveillée pour un gliome 1.  

L’activité de chirurgie repose sur la cohésion de toute une équipe, comprenant chirurgiens, anesthésiste, infirmière anesthésiste, neuroradiologues, orthophonistes et neuropsychologues, médecin rééducateur. L’équipe, animée par le Professeur Mandonnet, comprend :

  • une partie anesthésie, avec le Docteur Etienne Gayat et l’infirmière de spécialité Sylvie Aubrun ;
  • une partie orthophonique, avec Me Isabelle Poisson, Me Marion Barberis et Me Sophie Bouteloup ;
  • une partie neuroradiologique, avec le Docteur Antoine Guillonnet et le Docteur Nanxi Zhi ;
  • une partie rééducation, avec le Docteur Tlili, dans le service de médecine physique et de réadaptation de l’hôpital Fernand Widal ;