Chirurgie mini-invasive du Rachis 

La chirurgie mini-invasive du rachis regroupe un ensemble de techniques chirurgicales dont le but principal est de réduire les traumatismes opératoires liés à la voie d’abord du rachis. Cette avancée technologique est surtout due aux progrès techniques de la visualisation et de l’illumination optique (endoscopie et microscope opératoire) et à des instrumentations spécifiques conçues pour permettre des abords dits «mini-invasifs».

Le confort des patients est amélioré par une réduction des douleurs postopératoires, la réduction de leur durée d’hospitalisation et le retour plus rapide à une activité physique normale.

Dans notre service, ces  techniques peu invasives sont couramment utilisées pour la chirurgie discale cervicale et lombaire, ainsi que pour des procédures de fusion rachidienne.

Les patients subissant une chirurgie mini-invasive pour traiter une hernie discale, peuvent pour certains être en mesure de rentrer à la maison le jour même, le plus souvent le lendemain de l’intervention et de retourner au travail dans un délai de 2 à 4 semaines après l’intervention.

Ces techniques permettent la mise en place d’une instrumentation rachidienne. Les fractures-tassements vertébraux, par exemple  l’ostéoporose chez les patients âgés, peuvent aussi être traitées avec des techniques mini-invasives (kyphoplastie).

Tous les patients ne peuvent être traités par ces approches mini-invasives. Si la chirurgie est nécessaire, votre neurochirurgien, au moment de la consultation discutera avec vous si une technique mini-invasive peut être une option.